29 septembre 2010

Les yoyos tunisiens...

Bonjour !

En attendant de vous mettre mes recettes de sablés damiers, fondants au citron, tranches de pastèque et poulet à la moutarde, voici une recette super simple de beignets tunisiens mais SANS levure de boulanger et oui, c'est fait avec de la levure chimique ! Et quant au nom, rien à voir avec le jouet qui monte et qui descend lol : le yoyo...

L'essentiel de la recette vient d'Edmond Zeitoun dans "250 recettes classiques de cuisine tunisienne" et du blog Le pétrin dans son article ici.

Les yoyos tunisiens
(pour une vingtaine de petits yoyos)

yoyos0

Le sirop d'enrobage

Ingrédients :

  • 400 ml d'eau

  • 500 g de sucre

  • zeste de 1/4 d'orange (optionnel)

  • 1/2 citron pour son jus

  • 3 càs de miel

Préparation :
Dans une grande casserole, verser l'eau, le sucre et le zeste non râpé. Mettre sur feu assez vif en mélangeant pour aider le sucre à se dissoudre. Porter à ébullition puis ajouter le jus de citron, baisser le feu et laisser cuire une dizaine de minutes sans mélanger.
Ajouter le miel, mélanger et prolonger la cuisson pendant 15 à 20 min ou pour que le sirop prenne une consistance visqueuse et un peu épaisse. Ce sirop peut se conserver plusieurs jours. Pour l'utiliser, le remettre à chauffer sur feu doux en ajoutant éventuellement un peu d'eau s'il est devenu trop épais.

yoyos2

La pâte à yoyos

Ingrédients :

  • 40 g d'huile neutre type tournesol (environ 3 càs)

  • 80 g de sucre en poudre

  • 1 sachet de sucre vanillé (7,5 g)

  • 1 càs d'eau de fleur d'oranger

  • 1 càs de jus d’orange

  • 1 càs de zestes d'orange finement râpés

  • 2 œufs moyens

  • 1/3 sachet de levure chimique (4 g)

  • 1/4 càc de bicarbonate alimentaire (1 pincée quoi)

  • 235 à 255 g de farine type 55

Préparation :
Dans un grand saladier, mettre l'huile, les sucres, l'eau de fleur d'oranger, le jus d’orange et le zeste d’orange. Ajouter ensuite les œufs sans trop mélanger, juste assez pour obtenir un appareil homogène.

Verser ensuite en pluie la levure, le bicarbonate et la farine petit à petit en mélangeant soit avec 1 cuillère en bois soit au robot avec le crochet jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse, un peu molle et collante.

Ramasser la pâte avec les mains huilées pour en faire une boule, la remettre dans le saladier qu’on couvre ensuite avec un torchon propre. Laisser reposer à température ambiante 1h environ.

Le temps de façonner les yoyos, mettre de l'huile dans une friteuse à feu moyen. L’huile est prête quand un morceau de pain jeté dedans s'entoure de bulles et dore en une minute. Comme ça, l’huile sera chaude au moment de frire les yoyos.

Pour le façonnage des yoyos, verser un peu d'huile neutre dans un bol pour s'enduire les mains pour éviter que la pâte ne colle aux doigts. Huilé légèrement un plat pour les poser une fois formés. Eviter de rajouter de la farine, sinon les beignets seront moins moelleux, moins tendres.

On peut les modeler de 2 façons :
1 -
Prélever des morceaux de pâte de la taille d'une grosse noix, en faire une boule puis former un trou au milieu  en aplatissant entre le pouce et l'index pour obtenir des petites couronnes.
2 - Huiler légèrement le plan de travail, étaler la pâte en une abaisse d’environ 8 mm d'épaisseur. Puis, à l'aide d'un emporte pièce de 6 cm de diamètre (ou un grand verre à thé) couper des ronds, et avec un bouchon par exemple ou une douille lisse de 1 cm de diamètre, prélever un petit cercle au milieu de façon à obtenir des couronnes bien calibrées.

Astuce : pour éviter que les emporte pièces ne collent, les huiler aussi !
Les disposer sur le plat huilé précédemment.

yoyos1

Baisser le feu de l’huile pour qu’elle ne soit pas trop bouillante au risque de trop cuire l’extérieur des beignets sans que l’intérieur ne soit cuit. Plonger les yoyos au fur et à mesure dans l'huile chaude par 2 à 4 selon leur taille car ils gonflent pas mal. Laisser dorer 1 à 2 min puis retourner le yoyo pour dorer l'autre face, il doit devenir orangé. Egoutter les yoyos dans une passoire à pied tapissée de papier absorbant et posée dans une assiette creuse pour évacuer un maximum d’huile de friture. Les réserver au chaud le temps de tous les cuire.

A partir de là, on peut juste les saupoudrer de sucre glace ou les tremper dans du sirop.

Pour les « mieller », piquer les beignets à plusieurs endroits avec un cure-dent avant de les plonger dans le sirop chaud. Les égoutter un peu au dessus du sirop pour retirer l'excès puis les poser sur une grille de pâtisserie. Parsemer éventuellement de pistaches ou d'amandes mondées grossièrement moulues. Servir immédiatement.

Les yoyos natures, non enrobés peuvent être préparés 4 jours à l'avance et conservés dans une boite hermétique en plastique. Ils peuvent également être congelés.

Ils sont très moelleux ! Et facile à faire ! A vous de tester !

BON APP'

imprimante

 

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature


28 septembre 2010

Remarques et suggestions...

Amis du soir bonsoir ! ;o)

bizJe fais ce billet pour faire appel à vous ! Si vous avez des remarques ou des suggestions au sujet de mon blog, n'hésitez pas à me le dire en commentaires... si je peux l'améliorer, c'est avec plaisir !

Je vais faire un index des recettes que je vais essayer d'actualiser très régulièrement, quant aux catégories, vous conviennent-elles, ou devrais-je scinder...?

Et oui, je veux te simplifier la vie cher public hihi ! Blague à part, j'attends vos commentaires...

Bonne soirée à vous tous

@ bientôt ! bulle009

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature

Posté par lilouina à 17:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 septembre 2010

Chaud les macarons inratables...!

Coucou !

Je peux enfin vous dire "ça y est !" et oui je me suis enfin lancée dans l'aventure des macarons étant donné que c'est le pêché mignon de mon petit garçon, et celui de la famille à vrai dire ;o)

C'est sur un forum qu'une copinaute m'a fait connaître un super blog, celui de Chef Nini à cette adresse http://www.chefnini.com/, elle a même fait une FAQ et une vidéo, allez y faire un petit tour ici.

J'en ai refait depuis, mais toujours avec 1 seul blanc d'oeuf, comme je n'ai qu'un petit four électrique, je n'ai pas envie d'y passer la journée ;o). J'obtiens de 8 à 10 macarons, autrement dit de 16 à 20 coques.

Macarons inratables

mac1

Ingrédients pour 8 à 10 macarons environ :

  • 45 g de poudre d’amande

  • 65 g de sucre glace

  • 1 blanc d’œuf (calibre moyen, 33 à 35 g)

  • 15 g de sucre en poudre

  • 2 gouttes de colorant si besoin

  • Si au chocolat + 1/2 càc de cacao en poudre

mac5

Préparation :
Mélanger la poudre d’amande et le sucre glace (et le cacao si au chocolat). Mixer le tout au robot (mode pulse) pour que la poudre soit la plus fine possible. Tamiser 1 à 2 fois à l’aide d’une passoire fine. Il restera un peu de poudre d’amande dans la passoire. La mettre de côté pour une utilisation future comme une tarte amandine aux poires.

Etape facultative : Filtrer le blanc d’œuf au dessus d’un saladier avec une passoire en raclant le dessous avec un couteau, peser ensuite ce blanc pour être sûr d’avoir entre 33 et 35 g.

Faire tiédir le blanc d’œuf au bain-marie en le fouettant doucement à la main ou le passer 30 à 50 s au micro ondes position décongélation. Tester la température du blanc avec le doigt : il doit être tiède. Le blanc devient alors mousseux.

Retirer du feu et fouetter le blanc au batteur électrique vitesse 1. Lorsqu’il monte et devient blanc, ajouter le sucre en poudre et continuer de fouetter à la vitesse 2, de façon à obtenir une meringue blanche et brillante. Un “bec d’oiseau” doit apparaitre au bout du fouet quand on le soulève. Ajouter à ce moment-là le colorant choisi, finir de fouetter vitesse 1 pour l’incorporer. J'ai ajouté une pincée de poudre de zestes d'orange.

Verser alors le mélange poudre d’amande / sucre glace sur la meringue en 5 à 6 fois et macaronner, c’est-à-dire faire un mouvement avec une maryse de bas en haut en revenant vers soi et en tournant le saladier d’un quart de tour.

La pâte doit être homogène, lisse, brillante et souple. On a un aperçu de l’aspect des coques lorsqu’on soulève la pâte et qu’on la laisse retomber dans le saladier. La pâte doit se reformer tranquillement.

Couvrir la plaque du four avec du papier sulfurisé.

Remplir la poche à douille lisse (8 à 10 mm) avec la pâte à macaron. Former des petits ronds réguliers (3 cm diamètre) bien espacés en quinconce (ils vont gonfler à la cuisson) pour cela placer la douille de façon perpendiculaire à la plaque, exercer une pression avec la main placée sur la poche à douille, stopper la pression, puis soulever la douille en faisant un cercle dans le sens des aiguilles d’une montre tout en effleurant le macaron. Cela évitera de former une pointe sur la coque.

mac4

Saupoudrer d’un voile de cacao ou autre (coco, vermicelles chocolat, pavot, sésame…) si l'envie vous prend de faire une déco ^_^.

Taper la plaque sur le plan de travail pour que les coques prennent formes.

Retirer le papier sulfurisé de la plaque, délicatement pour ne pas abîmer les coques. Placer uniquement la plaque du four au frigo le temps du croûtage.

Laisser reposer les coques 40 min à température ambiante.

Au bout de 30 min, préchauffer le four à 160°C en chaleur tournante ou 170°C dans un four normal.

Placer la feuille de papier sulfurisée sur la plaque sortie du frigo et la placer sur une autre plaque ou la lèchefrite du four. Enfourner dans le four à mi-hauteur pendant 10 min, puis baisser à 140° (ou 150°C dans un four normal) pendant 3-5 min.

A la sortie du four, laisser refroidir la plaque quelques minutes, puis décoller les macarons.

S’ils sont suffisamment cuits, ils se décolleront tout seul, sinon poursuivre la cuisson. Ou faire glisser la feuille de papier sulfurisé sur un plan de travail légèrement humidifié pour arrêter la cuisson et décoller plus facilement.

Laisser refroidir complètement les macarons sur une grille.

Les associer 2 par 2 avant de garnir. Sur le plan de travail, mettre d'un côté les chapeaux des macarons et de l'autre la base. 

Garnir sur la partie plate toutes les bases de macarons pour être sûre de bien répartir la ganache ou autre, ça évite de gaspiller, puis poser les chapeaux par-dessus.

Lorsqu’ils sont prêts, les ranger debout sur un plateau. Le recouvrir de cellophane et réserver au frais 2 jours avant dégustation.

Les sortir 2 h avant de les dévorer pour qu'ils retrouvent leur moelleux !

Les coques peuvent être congelées, dans ce cas, les garnir encore congelées 48h avant de les manger.

mac2

Coloration :
Marron : 5 gouttes vertes + 20 gouttes rouges
Orange : 10 gouttes jaunes + 5 gouttes rouges
Corail : 15 gouttes jaunes + 15 gouttes rouges
Vert citron : 5 gouttes vertes + 15 gouttes jaunes

mac3

Sur la photo, j'avais fait une ganache chocolat orange en faisant fondre du chocolat noir avec de la crème fleurette et de l'arôme naturel d'orange. Il faut qu'elle soit froide pour garnir les macarons. Bien la battrer avant de l'utiliser...

Alors, vous pouvez tester à votre tour sans aucun problème !

BON APP'

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature

25 septembre 2010

Poulet façon blanquette...

Coucou vous tous !

Comment allez-vous en ce début de week end ? Bien ?! Alors c'est super !

Bon, comme promis, voici ma recette freestyle de blanquette de poulet..., je cuisine sans alcool, j'utilise les bouillons de légumes, les puristes me diront "ooohhh lalaaaa !!!" mais moi, je fais toujours à ma façon et en fonction du contenu de mes placards hihi ;o)...

Au fait, le poids des ingrédients est approximatif, je n'ai rien pesé, on peut mettre plus ou moins de chaque ingrédient en fonction de ses goûts perso. Sans plus attendre, la recette.

Poulet façon blanquette

blank1

Ingrédients :

  • 800 g de blancs de poulet

  • 1 oignon

  • 2 carottes

  • des champignons de Paris frais

  • 1/2 citron

  • 3 cubes de Kub’or ou 1 tablette de bouillon

  • herbes de Provence

  • huile d’olive (ou autre)

  • sel, poivre

  • 30 g de beurre

  • 30 g de farine ou maïzena

blank4

Préparation :
Couper en gros cubes le poulet.

Emincer l’oignon et les champignons.

Eplucher et couper les carottes en rondelles.

Mettre à chauffer à feu moyen une sauteuse avec un filet d’huile d’olive. Y faire juste doré le poulet, sans le cuire complètement. Débarrasser ensuite le poulet dans une assiette.

Faire revenir l’oignon émincé dans la sauteuse. Une fois translucides, y ajouter le poulet et les carottes.

Mettre de l’eau à hauteur de façon à recouvrir toute la viande. Emietter dessus les 3 cubes de Kub’or, ajouter les herbes de Provence.
Laisser mijoter 45 min à feu doux.

Pendant ce temps, faire revenir les champignons dans une poêle chaude avec un filet d’huile d’olive. Au bout de 1 à 2 min, arroser avec le jus du 1/2 citron. Laisser cuire jusqu’à absorption complète du liquide. Les incorporer au poulet.

Préparer maintenant la sauce à base de roux blond.
Pour cela, faire fondre dans une casserole le beurre, puis hors du feu, y ajouter la farine en 1 seule fois, bien mélanger avec une cuillère en bois pour avoir un appareil lisse. Remettre sur le feu tout en touillant. Avec une louche, prendre du bouillon du poulet. Verser petit à petit en mélangeant énergiquement entre chaque ajout. On doit obtenir une sauce onctueuse et un peu épaisse.

La reverser dans la sauteuse où il y a la viande. Laisser mijoter 10 min supplémentaires. On peut y ajouter 1 càs de crème fraîche (et 1 jaune d’œuf mais moi je n’en mets pas…) au moment de servir.

Accompagner de riz basmati à la cardamome par exemple.

c'est simple et très bon !!!

BON APP'

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature

21 septembre 2010

Gâteaux sans cuisson coco pistache...

Hello !

Voici la première recette de mon mini plateau de l'aïd 2010.

J'avais vu dans un livre une farce à la pistache mais je n'avais pas tous les ingrédients, j'ai donc décidé de faire à ma façon. Je voulais un mélange coco pistache. Je suis partie des makrouts, c'est-à-dire une pâte farcie, aplatie et coupée en losanges.

Pour la pâte, j'ai pris ma recette de Raffaello maison, une farce à la pistache et c'est parti ! Je vous mets les quantités pour avoir une petite boîte de gâteaux.

Gâteaux sans cuisson coco pistache

cocopistache1

Ingrédients :
Pâte (à faire la veille) :

  • 180 g de noix de coco râpée
  • 265 g de lait concentré sucré

Farce :

  • 180 g de pistaches concassées
  • 1 càc d’eau de pistache (épiceries arabes avec eau de rose de d'oranger) ou de fleur d’oranger
  • 1 càc environ de confiture de framboise sans morceaux

Déco :

  • Un peu de coco râpée
  • Un peu de pistaches concassées

cocopistache2

Préparation :
Dans une boîte plastique hermétique, mélanger la noix de coco avec le lait concentré. Fermer la boîte et mettre au réfrigérateur toute la nuit.

pistacheoLe lendemain, prendre les pistaches préparées comme expliqué ici.
Y ajouter l’eau de pistache et la confiture pour obtenir une farce homogène et malléable.
Faire une boule, la filmer de cellophane, la réserver au frais 10 min.

Prendre la pâte de noix de coco et en faire un boudin de 2 cm de diamètre. Y creuser une rigole avec le doigt dans le sens de la longueur. En fait, c’est le même façonnage que pour les makrouts en images ici.
Faire aussi un fin boudin de farce à la pistache.
Le placer dans la rigole, rabattre les bords de pâte coco pour recouvrir la farce et les pincer pour les souder.
Saupoudrer le plan de travail d’un peu de coco râpée, rouler dessus de nouveau délicatement pour avoir un boudin d’une épaisseur de 2 cm.
Aplatir le boudin avec un moule à empreinte ou à la main, le couper en losanges avec un couteau.

Tremper chaque extrémité des losanges dans le reste de pistaches concassées.

C’est prêt !

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature


Poudre de fruits secs...

Re coucou !

Je viens de vous mettre la technique pour monder les fruits secs. On peut s'en servir pour faire des poudres de fruits secs...

Poudre de fruits secs

pistache3

Ici, pistaches concassées

Enlever les coques des fruits.
Les monder selon cette technique ici.
Préchauffer le four à 180°C.
Etaler les fruits secs entiers sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, puis les faire torréfier pendant 10 à 15 min.
Laisser refroidir complètement.
Les verser dans un robot à 2 couteaux. Mixer coup par coup jusqu’à la consistance désirée, des fruits juste concassés jusqu’à la poudre fine.
Garder dans une boîte hermétique.

voilà, c'est super bon de faire soi-même, je trouve que ça a plus de goût !

@ bientôt !

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature

Technique pour monder les fruits secs...

Bonjour !

Ajourd'hui, je vous présente une technique pour enlever la peau de n'importe quel fruit sec (amandes, pistaches, noisettes, noix,...).

Technique pour monder les fruits secs

Ingrédients :

  • 1/2 tasse de fruits secs

  • 1,5 tasses d’eau bouillante

  • 2 càs bicarbonate de soude alimentaire

pistache1

Préparation :
Faire bouillir l’eau. Y ajouter le bicarbonate et les fruits secs.
Faire bouillir 3 min. L’eau devient noire à cause de la peau des fruits secs.
Égoutter et rincer sous l’eau froide. Ensuite, utiliser vos doigts pour enlever la peau qui se détache facilement.

pistache2

Bien les essuyer dans un torchon propre.
Ils sont prêts à être torréfiés.

C'est tout simple !

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature

19 septembre 2010

Makrouts au four...

Bonsoir !

Comme promis, ce soir je vous mets la recette des makrouts au four. En fait, c'est une compile de plusieurs recettes trouvées sur la toile ;o)

Je vous donne les quantités pour faire peu de makrouts, et oui, nous ne sommes que 3 trois et on ne veut pas faire de gaspillage...

Au fait ce sont mes tout premiers makrouts, je n'en ai jamais fait avant... on obtient un grand plat de gâteaux.

Makrouts au four

makrout

Ingrédients :
Pâte :

  • 3 mesures de semoule fine ou moyenne (600 g)

  • 1 mesure de beurre fondu clarifié (200 g)

  • 1/4 càc de sel

  • eau tiède

  • eau de fleur d’oranger

Farce :

  • 250 g de pâte de dattes

  • 1/4 càc de cannelle en poudre

  • 1/4 càc de cardamome en poudre

  • 1 càc de beurre pommade

  • 1 càc de confiture

  • Eau + eau de fleur d’oranger

Sirop :

  • 250 g de sucre en poudre

  • 75 g de miel

  • 1/2 citron

  • 30 cl d’eau

makrout2

Préparation :
Pâte :
Faire fondre de beurre clarifié à feu doux puis le laisser refroidir.
Tamiser la semoule avec la pincée de sel dans un grand saladier.
Faire un puits, y verser le beurre fondu refroidi. Mélanger en frottant au moins une dizaine de minutes avec les paumes des mains pour bien imprégner la semoule de beurre.
Laisser reposer 1h ou mieux toute une nuit dans une boîte hermétique.
Reprendre la semoule. La mouiller petit à petit avec un mélange d’eu et de d’eau de fleur d’oranger, en travaillant doucement du bout des doigts la pâte SANS la pétrir, pour former une boule compacte, souple (ni sèche, ni trop humide).
L’envelopper dans du film alimentaire et la laisser reposer 1h.

Farce :
Travailler le beurre et les épices.
Les incorporer à la pâte de dattes nature en écrasant à la fourchette. Ajouter l’eau, l’eau de fleur d’oranger et la confiture pour avoir une pâte molle et souple.
Former des boudins de farce avec les mains huilées. Les déposer sur un plat huilé aussi.

makrout4

Façonnage (à faire jusqu’à épuisement des ingrédients) :
Préchauffer le four à 180°C.
Prélever une boule de pâte de la taille d’une orange. La façonner en boudin de 2 cm de diamètre et y creuser une rigole avec le doigt dans le sens de la longueur.
Y placer un boudin de farce. Rabattre les bords de pâte pour recouvrir la farce et les pincer pour les souder.
Rouler de nouveau délicatement pour avoir un boudin d’une épaisseur de 2 cm.
Aplatir le boudin avec un moule à empreinte ou à la main, sur une largeur de 3 à 4 cm, le couper en losanges avec un couteau.

makrout5

Disposer les pièces obtenues dans un moule en alu en les serrant pour éviter que la pâte de dattes ne brûle. Ils doivent se toucher.
Faire cuire jusqu’à une coloration légèrement dorée de 20 à 30 min selon la taille. Il faut bien surveiller.

makrout6

Sirop :
Pendant que les makrouts cuisent, préparer le sirop en faisant cuire le jus du 1/2 citron et les autres ingrédients dans une casserole environ 15 min.

Dès la sortie du four, arroser les gâteaux de sirop chaud et les laisser reposer jusqu’à absorption complète du liquide si vous les aimez fondants, sinon, les égoutter.

Les conserver dans une boîte hermétique, et ils sont meilleurs 3 jours après leur confection.

makrout3

Voilà, j'espère que ça vous plaît...

BON APP'

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature

14 septembre 2010

Tortilla ? Pizza ? la solution : tortizza !...

Coucou,

Me revoilà !

Vous avez envie d'une pizza mais vous n'avez pas de pâte, ou vous avez des trotillas mais vous ne savez pas trop quoi en faire... et pourquoi pas les 2 hihi !

Ce qui est pratique avec les tortillas c'est que ça se congèle facilement... J'en avais un paquet et mon fils avait envie d'une pizza... je regarde dans mes placards, j'ai une brique de purée de tomate, dans le frigo, j'ai de la mozza, du jambon de poulet, du chorizo... alors j'ai fait comme pour cette pizza ici, en faisant bien réduire la tomate pour ne pas détemprer la tortilla... je mets au four mais pas trop longtemps et tadam une tortizza ;o)

tortizza02

tortizza01

Voilà ce que ça donne, on a une pizza à pâte super fine, c'est léger et très bon ! A faire à volonté !!!

BON APP'

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature

05 septembre 2010

Eclairs au chocolat...

coucou !

Me revoilà ! Je vous présente mes éclairs au chocolat faits spécialement pour la rentrée des classes de mon fils, comme ça il a eu un bon goûter. Il m'a dit "Mmmm, c'est trop trop bon maman !". Je vous laisse avec la recette.

Eclairs au chocolat
(12 éclairs)

eclairs01

Pâte à choux
Ingrédients :

  • 100 g d’eau

  • 100 g de lait

  • 85 g de beurre coupé en morceaux

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 2 g de sel (1 càc)

  • 115 g de farine

  • 4 œufs moyens

Préparation :
Préchauffer le four à 210°C.

Mettre l’eau, le lait, le beurre coupé en morceaux, les sucres et le sel dans une casserole sur le feu. Porter à ébullition.
Retirer du feu et verser la farine en une seule fois. Mélanger à la spatule en bois en prenant soin de ne pas laisser de grumeaux.
On obtient une pâte appelée « panade ». La dessécher au moins 1 min sur le feu en remuant avec la spatule jusqu’à ce qu’elle se détache des parois, attache un peu au fond de la casserole, et qu’elle forme une boule.

Laisser refroidir 5 min. Incorporer les œufs 1 à 1 toujours à la spatule en fouettant bien, pour y incorporer un peu d’air. Au début ça fait de gros grumeaux, PAS DE PANIQUE ça part très vite. La pâte à choux est prête à l’emploi.

Recouvrir la plaque pâtissière de papier sulfurisé.
A l’aide d’une poche à douille munie d’un embout lisse de 1 cm de diamètre façonner des bâtons de 8 à 10 cm de long en quinconce. Avec un pinceau, passer un peu d’eau sur la pâte pour enlever les petites pointes formées par la douille.
Moi je ne mets rien d’autre dessus mais vous pouvez mettre un jaune d’œuf battu et délayer avec un peu d’eau, ou mettre du lait.

eclairs00

Cuire à four chaud à 210°C 10 min, puis 15 à 25 min à 180°C (en fonction de la taille).

Pendant la cuisson, faire la crème pâtissière ci-dessous.

Lorsque les choux sont gonflés et dorés, éteindre le four, entrouvrir la porte et laisser dessécher les éclairs 10 min puis les sortir et les laisser refroidir.

Note : pour des religieuses, la base doit être 2 fois plus grosse que la tête.

Crème pâtissière
Ingrédients :

  • 150 à 200 g de chocolat noir (ou rien pour une crème vanille)

  • 500 ml de lait

  • 1 gousse de vanille

  • 4 à 5 jaunes d’œufs moyens

  • 75 à 150 g de sucre en poudre

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 1 pincée de sel

  • 35 g de farine (3 càs rases)

  • 35 g de maïzena (3 càs rases)

Préparation :
Faire fondre le chocolat.

Faire chauffer le lait avec 1 càs d’eau froide, et la gousse de vanille fendue en 2 et grattée pour détacher les graines de vanille.

Pendant ce temps, blanchir à peine les jaunes d’œufs avec les sucres et le sel sans mélanger trop longtemps.

Ajouter la farine et la maïzena tamisées ensemble, progressivement avec le fouet.
Détendre le mélange avec la moitié du lait chaud (filtré au chinois) en fouettant mais sans faire mousser, puis rajouter le reste de lait (filtré).
Verser l’appareil obtenu dans la casserole et porter à ébullition sans cesser de remuer au fouet.
Attention, la crème ne doit pas être trop épaisse car elle continue d’épaissir hors du feu en refroidissant, il faut qu’elle soit souple.

Hors du feu, ajouter le chocolat fondu en continuant de fouetter pendant 1 à 2 minutes, jusqu’à homogénéité.

Débarrasser dans un petit saladier. Filmer au contact, c’est-à-dire, mettre en contact direct de la cellophane sur votre crème sans laisser de bulles d’air pour éviter la formation d’une « peau » en refroidissant. Laisser refroidir.

eclairs02

Montage
Ingrédients pour le glaçage :

  • 100 g de chocolat noir coupé en morceaux

  • 40 g de sucre glace

  • 40 g de beurre

  • 3 càs de lait

emboutMaintenant que les choux et la crème sont froids, passer au montage des éclairs.
Fouetter vivement la crème pâtissière pour qu’elle soit onctueuse. La mettre dans une poche à douille munie d’un embout «grosse aiguille de seringue» (voir la photo). Faire 1 trou à chaque extrémité des éclairs, puis appuyer régulièrement et doucement pour bien garnir les éclairs. Arrêter dès qu’il est bien gonflé au risque de le faire éclater. On peut aussi couper un côté des éclairs pour les garnir à la cuillère…

Préparer le glaçage au chocolat en faisant fondre au bain-marie le chocolat en remuant avec une cuillère en bois. Une fois bien fondu, y incorporer le sucre glace et le beurre.
Hors du feu y ajouter cuillère par cuillère le lait. Laisser un peu tiédir.
Etaler une couche épaisse de glaçage sur chaque éclair à l'aide d’un petit couteau ou d'une spatule et laisser sécher dans un endroit frais mais pas au réfrigérateur.

Autre possibilité pour le glaçage :
100 g de fondant de pâtissier + 20 g de cacao amer en poudre

Variantes : faire une crème pâtissière à la vanille, au citron, à l'orange, à la fraise, au caramel, au café

C'est tout ! A vous de tester...

BON APP'

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire avant de partir et à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes péripéties culinaires.
Et si vous testez une de mes recettes, envoyez-moi une petite photo pour vous mettre à l'honneur...
Je réponds aussi avec plaisir à vos éventuelles questions.

signature